"L'essentiel est invisible pour les yeux "

C'est mon oncle Gilou qui m'a remémoré cette citation du Petit Prince de Saint-Exupéry sur la chaine WhatsApp familiale il y a quelques jours.

Cela m'a fait penser à un autre Grand de ce monde. Un graphiste et illustrateur japonais du nom de Bunpei Yorifugi. Ce sont les affiches de la campagne de civisme du métro de Tokyo qui l'ont propulsé sur le devant de la scène.



















Il y a quelques années, Bunpei Yorifuji à commencé à écrire des livres illustrés. Ces livres sont des documentaires à destination des enfants et des adultes. Les sujets sont assez atypiques: le deuil, le caca, les éléments. Ces livres au contenu très accessible, grâce à une utilisation subtile du dessin et des mots, ont eu un grand succès. Et, ils ont permi la traduction et la publication en France, quelques 10 ans après son écriture, d'un monument (à mes yeux du moins) Devenir un expert du Rakugaki





Dans ce livre, Bunpei Yorifuji explique que l'on peut dessiner l'univers tout entier à partir d'un simple point.

Que les personnes "bonnes" en dessin ne sont pas habiles de leurs mains. Non, elles sont habiles de leurs yeux et ont le cerveau bien musclé.



Le dessin est une question d'observation et de transformation par le cerveau.

Tiens, tiens, cela doit vous rappeler quelque chose....

Je n'ai rien inventé dans ce blog! Je me suis contentèe de lire, de m'approprier, de tester.






















C'est partie pour apprendre les bases du Rakugaki. Ils nous restent une bonne quinzaine de confinement, utilisons-là à bon escient.



Choisissez un objet et dessinez le comme vous le voyez (ici je suis restée fidèle au livre de Bunpei Yorifugi en choisissant un arbre). Dans un deuxième temps, imaginez que vous pouvez le voir de très près (micro), puis de très loin (macro).

Dans un troisième temps, fermez les yeux et faites fonctionner votre imagination: quel est l'histoire de cet objet? Comment était-il avant que vous l'observiez? Et même avant que vous veniez au monde?

Ensuite, décomposez l'objet comme si vous le coupiez au scalpel.

Et enfin, après l'avoir étudiez sous toutes ses coutures, imaginez lui un rôle nouveau, une utilisation folle (vision imaginaire).


Voila, vous êtes parti d'un objet basique composé de quelques traits et points et voyez ce que vous en avez fait! C'est dans les petits détails que l'ont voit les plus grandes choses. Continuez à prendre soin de vous.


DrawthelightFacilitation- Gaëtane Perrault

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout